Votre compte

Cécile, ma fille, ma disparue


8 juin 1997. Cécile Vallin, 17 ans et demi, se volatilise à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie), la veille des épreuves du baccalauréat. La dernière fois qu'on l'aperçoit, elle longe la départementale, vêtue d'un jean et d'un T-shirt. Que s'est-il passé ? Est-elle encore vivante, séquestrée ? Ou bien a-t-elle été victime d'un tueur, toujours en liberté ? Quelqu'un, quelque part, sait. Cécile a laissé derrière elle un père terrassé par le chagrin, mais mu par l'espoir de la retrouver un jour saine et sauve. Il garde d'elle l'image d'une adolescente joyeuse, d'une fille aimée et aimante, d'une élève brillante qui se destinait à devenir professeure de sport. C'est ce souvenir qu'il cherche à raviver dans ce témoignage , qui demeure avant tout un appel à témoins. Car l'enquête piétine, les pistes s'entremêlent, et le juge d'instruction chargé de l'affaire est sur le point de clore le dossier. Si quelqu'un sait, qu'il parle. Pour Cécile. Pour son père. Et pour tous ceux qui ont, un jour, perdu un être cher. Tel est l'appel lancé par Jonathan Oliver dans ce récit.

Ce livre est classé dans les catégories :

CHF 8.00
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier. Lisez ce livre en un clic avec une liseuse TEA ou le logiciel TEA Ebook.

Pour lire ce livre ou le charger sur un autre support (Sony…) un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Cécile, ma fille, ma disparue”

Fiche technique

  • Auteur : Jonathan Oliver
  • Éditeur : Archipel
  • Date de parution : 18.05.16
  • EAN : 9782809819120
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 288
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

8 juin 1997. Cécile Vallin, 17 ans et demi, se volatilise à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie), la veille des épreuves du baccalauréat. La dernière fois qu'on l'aperçoit, elle longe la départementale, vêtue d'un jean et d'un T-shirt. Que s'est-il passé ? Est-elle encore vivante, séquestrée ? Ou bien a-t-elle été victime d'un tueur, toujours en liberté ? Quelqu'un, quelque part, sait. Cécile a laissé derrière elle un père terrassé par le chagrin, mais mu par l'espoir de la retrouver un jour saine et sauve. Il garde d'elle l'image d'une adolescente joyeuse, d'une fille aimée et aimante, d'une élève brillante qui se destinait à devenir professeure de sport. C'est ce souvenir qu'il cherche à raviver dans ce témoignage , qui demeure avant tout un appel à témoins. Car l'enquête piétine, les pistes s'entremêlent, et le juge d'instruction chargé de l'affaire est sur le point de clore le dossier. Si quelqu'un sait, qu'il parle. Pour Cécile. Pour son père. Et pour tous ceux qui ont, un jour, perdu un être cher. Tel est l'appel lancé par Jonathan Oliver dans ce récit.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire