Votre compte

Le Pain et le Cirque. Sociologie historique d'un pluralisme politique


Ce livre est consacré aux aspects irrationnels et oubliés de la politique. Pourquoi distribuer du pain et du cirque au peuple dans une antiquité qui ne ressemble guère à celle des humanistes ? Dès qu'on sort des réponses toutes faites, les questions se multiplient. La " dépolitisation " n'est pas l'apolitisme, l'" expression " n'est pas l'information, la " consommation ostentatoire " est aussi bien un narcissisme. La clé du livre est la notion équivoque de symbole : une satisfaction symbolique est tantôt une satisfaction qui renvoie à autre chose, tantôt une satisfaction qui se suffit à elle-même et que nous qualifions un peu légèrement de " platonique ". Mieux vaudrait la dire " imaginaire " au sens des psychanalystes et évoquer la lutte interne des consciences selon Hegel. Seulement les options humaines sont le plus souvent hétérogènes entre elles : quand il faut choisir entre des options hétérogènes ou discontinues, les hommes font de nécessité vertu. Il y a bien l'idéologie, mais y croit-on vraiment ? Et, dans ce cas, que veut dire " croire " ?

Ce livre est classé dans les catégories :

CHF 14.00
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier. Lisez ce livre en un clic avec une liseuse TEA ou le logiciel TEA Ebook.

Pour lire ce livre ou le charger sur un autre support (Sony…) un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Pain et le Cirque. Sociologie historique d'un pluralisme politique”

Fiche technique

  • Auteur : Paul Veyne
  • Éditeur : Le Seuil
  • Collection : L'Univers historique
  • Date de parution : 25.07.13
  • EAN : 9782021126631
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 894
  • Taille du fichier : 2.8 Mo
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Ce livre est consacré aux aspects irrationnels et oubliés de la politique. Pourquoi distribuer du pain et du cirque au peuple dans une antiquité qui ne ressemble guère à celle des humanistes ? Dès qu'on sort des réponses toutes faites, les questions se multiplient. La " dépolitisation " n'est pas l'apolitisme, l'" expression " n'est pas l'information, la " consommation ostentatoire " est aussi bien un narcissisme. La clé du livre est la notion équivoque de symbole : une satisfaction symbolique est tantôt une satisfaction qui renvoie à autre chose, tantôt une satisfaction qui se suffit à elle-même et que nous qualifions un peu légèrement de " platonique ". Mieux vaudrait la dire " imaginaire " au sens des psychanalystes et évoquer la lutte interne des consciences selon Hegel. Seulement les options humaines sont le plus souvent hétérogènes entre elles : quand il faut choisir entre des options hétérogènes ou discontinues, les hommes font de nécessité vertu. Il y a bien l'idéologie, mais y croit-on vraiment ? Et, dans ce cas, que veut dire " croire " ?

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire