Littérature traduite

  • "Là, là-bas, des centaines. Les bras tendus, ils crachent, hoquettent, s'ébrouent comme une meute suppliante. Ils se noient sous mes yeux et je n'ai qu'une question en tête : comment les sauver tous ?"
    La cinquantaine, l'opticien de Lampedusa est un homme ordinaire. Avec sa femme, il tient l'unique magasin d'optique de l'île. Ils aiment les sardines grillées, les apéros en terrasse et les sorties en bateau sur les eaux calmes autour de leur petite île paradisiaque.
    Il nous ressemble. Il est consciencieux, s'inquiète pour l'avenir de ses deux fils, la survie de son petit commerce. Ce n'est pas un héros. Et son histoire n'est pas un conte de fées mais une tragédie : la découverte d'hommes, de femmes, d'enfants se débattant dans l'eau, les visages happés par les vagues, parce qu'ils fuient leur pays, les persécutions et la tyrannie.
    L'Opticien de Lampedusa raconte le destin de celui qui ne voulait pas voir. Cette parabole nous parle de l'éveil d'une conscience. Au plus près de la réalité, d'une plume lumineuse et concise, Emma-Jane Kirby écrit une ode à l'humanité.

  • 1890. Vincent Van Gogh est assassiné à Auvers-sur-Oise par un mystérieux dealer de bleu, « l'Homme-aux-Couleurs ». Toulouse-Lautrec mène l'enquête. Il enrôle son ami Lucien Lessard, peintre-boulanger de la butte Montmartre. Mais Lucien n'a qu'une obsession : brosser le portrait de Juliette, muse magnétique, qui vient de lui offrir un tube de bleu très rare...
    De sa plume débridée, trempée à l'ultramarine, Christopher Moore signe une fabuleuse comédie qui revisite l'histoire et le Paris de l'impressionnisme. Renoir, Pissarro, Toulouse-Lautrec, Monet, Manet, les frères Van Gogh, Gauguin sont victimes d'un piège qui n'est peut-être que celui de l'inspiration. Comment savoir ? Surtout lorsque la muse sort du cadre pour asséner de façon peu académiques ses considérations sur l'art et la manière.
    Sacré Bleu dynamite tous les codes, du roman noir au rose, du livre d'art à la saga. Voici le premier roman bleu.
    Cahier couleurs (32 p.).

  • Grazyna est une intellectuelle journaliste de formation et traductrice. Elle est mariée à Wojciech grand reporter à la Gazeta. C'est un homme simple, passionné, autant stimulé par la paix que par les balles. Au total 53 voyages dans les zones à risques du monde.
    Ils ont une cinquantaine d'années, deux enfants, rêvent de voyages en Inde, au Tibet et partagent un amour fusionnel. Mais voilà Grazyna ne supporte plus la séparation d'avec son mari et les menaces qu'il encourt, elle subit un véritable stress post-traumatique, au point d'être internée pour dépression.
    Le récit commence dans la clinique psychiatrique où elle a été admise.
    Dans un parc, elle va se confier à un autre malade, Lucien, qui lui a assassiné le mari de sa fille.
    Ce livre est d'abord un mystère. Comment Grazyna en est-elle arrivée là et pourquoi Lucien est-il devenue un meurtrier. Leurs échanges permettent de découvrir leurs vies respectives et surtout l'histoire de cet amour de pierre.
    Dans une langue simple enroulée comme une vague, l'auteur excelle à montrer l'impact du réel et du quotidien sur une vie de couple. Qu'est-ce qui unit ? L'attention ? La douceur ? L'appartement ? Ce qui sépare aussi : l`angoisse, l'absence.
    Comment peut-on vivre avec un homme qui risque de mourir plusieurs fois par an ?
    Cette sensation insupportable est au coeur du livre. Possession et dépossession du réel.
    Voilà ce qui conduit à la dépression.
    À travers les yeux de Grazyna, on découvre la vie d'un grand reporter de guerre comme elle n'a jamais été racontée. La Tchétchénie, L'Afghanistan...les périples d'un Ulysse racontés par Pénélope.
    C'est un récit d'une puissance singulière et d'une humanité bouleversante.
    Un roman d'amour universel qui a été un best-seller en Pologne, n°1 des ventes.

  • Vous vous intéressez à l'oenologie mais détestez les "snobinards du vin" ?
    Vous ne savez pas comment survivre à votre gueule de bois ? Vous désirez perdre du poids sans diminuer votre consommation d'alcool ?
    Vous voulez briller en société et rabaisser vos amis un peu prétentieux ? Ce livre est pour vous !
    Boire est un art, pas un naufrage !
    Notre verre quotidien est un cocktail composé de chroniques, de recettes testées et approuvées, d'un quizz sur les boissons. C'est aussi un précis subjectif, un éloge de la divagation du moi, un traité sur l'alcool qui se lit comme la part des anges d'un écrivain particulièrement investi dans son sujet. D'un ton toujours pince-sans-rire, Amis nous permet de nous instruire sans en avoir l'air.
    Notre Verre quotidien est un livre résolument "chap", qui se lit avec plaisir et fera le bonheur de tous les bons vivants, amateurs d'alcools et de bons mots.

  • Le lièvre de la Fontaine après une sévère dépression décide de prendre sa revanche sur la tortue.
    Un homme devient la risée d'Internet pour avoir rendu au fabricant le robot sexuel tombé amoureux de lui.
    Un petit garçon gagne 100 000 $ grâce à un paquet de céréales et met en péril l'équilibre familial...
    Merveilleux conteur, B.J. Novak démontre avec éclat combien l'ordinaire peut devenir extraordinaire : les situations, les objets, les rêves. Il passe les obsessions de l'époque au tamis de l'imaginaire et de l'humour pour n'en conserver que la folle essence.
    Il décrit aussi au scalpel les pensées étranges qui traversent ses personnages, qu'ils soient critique gastronomique, adepte des rencontres en ligne ou fan de Kate Moss. Il y a du La Bruyère dans ce Woody Allen pop !
    Voici soixante-deux histoires qui nous emportent en un tour de main. Des pépites de drôlerie, d'intelligence et d'émotion.

  • Y a-t-il plus excentrique qu'un Anglais ? Oui, un Écossais ! Surtout quand il tombe amoureux de la France, d'Albert Camus et de Georges Marchais. Dans les années 1980, le communisme s'effondre en Europe et Gavin Bowd marche à rebours du sens de l'Histoire, court les fêtes de l'Humanité, fréquente la Sorbonne où des filles très vieille France lui assènent : "Il faut être complètement con pour être marxiste !". Comment trouver son salut quand on est tiraillé par ses démons staliniens et une fascination pour le pays des Lumières, du Romantisme ? Comment résister à la fin d'une civilisation ? S'enivrer de vin français, bien sûr, mais aussi décrypter avec humour un réel en pleine décomposition. Gavin Bowd multiplie alors les expériences limites : il se lance dans une tournée des ruines du bloc soviétique, organise dans une boîte de nuit un colloque d'une sublime dinguerie sur Guy Debord et le situationnisme. Au cours de ses pérégrinations parisiennes, il fait la connaissance de Michel Houellebecq. Il voit en lui le nouvel écrivain de l'absurde. Il devient son ami, son traducteur, son compagnon de route et de déroute. C'est le début d'un autre voyage, haut en couleurs et pour le moins rocambolesque, entre une France ébranlée par des attentats, la menace islamiste, des fantasmes de guerre civile et une Grande-Bretagne qui dit "goodbye" à l'Europe.

empty