Contes / Légendes

  • La Mythologie viking

    Neil Gaiman

    • Audiolib
    • 24 Février 2021

    L’univers de Neil Gaiman est nourri par les légendes nordiques. Il revient à ses sources et nous raconte enfin la grande saga des dieux scandinaves qui l’ont inspiré pour son chef d’œuvre American Gods. De la genèse des neuf mondes au crépuscule des dieux et l’ère des hommes, ils reprennent vie : Odin, le plus puissant des dieux, sage, courageux et rusé ; Thor, son fils, incroyablement fort mais tumultueux ; Loki fils d’un géant et frère d’Odin, escroc et manipulateur inégalable… Fières, impulsives et passionnées, ces divinités mythiques nous livrent enfin ici leur passionnante – et très humaine – histoire.
     
    Embarquez au son de la voix profonde de Julien Chatelet à la rencontre des grands mythes nordiques.
    /> Traduit par Patrick Marcel
    © et (P) Audiolib, 2021
    © Neil Gaiman, 2017 © Éditions Au diable vauvert, 2017

  • Les mille et une nuits

    Collectif

    Rusant pour échapper à son exécution, la belle Chahrazade entame un récit qui durera mille et une nuits : aventure, humour, poésie, cruauté et sagesse composent ces histoires empruntes d’une fascinante atmosphère propres aux contes orientaux, qui ont marqué l’imaginaire collectif depuis des siècles. Un vrai voyage littéraire à la rencontre du monde arabe du XIIIe siècle, un monde où les princesses et les khalifes côtoient les djinns et les voleurs, où la passion parle haut et où la magie fait corps avec le quotidien.
    Dans ce second tome, la passion amoureuse gouverne tout, en ce mitan du Moyen Âge musulman. Des jeunes filles livrent à mille persécutions leurs soupirants éperdus… Un khalife échange son rôle avec un marchand et espère l’inattendu… L’amour ne triomphe plus que grâce à d’infinis stratagèmes et le monde apparaît voué à tous les renversements possibles. Nul n’est à l’abri des coups du sort !
    Cette traduction de René R. Khawam, établie à partir des manuscrits originaux des XIIIe et XIVe siècles qu’il a étudiés pendant près de 40 ans, est une des seules au monde à être rigoureusement fidèle au texte arabe et à en restituer pleinement les vertus natives : impertinence, âpreté visionnaire, voluptueuse crudité.
    Maia Baran, accompagnée de Patrick Donnay (pour l’introduction) et de Steve Driesen, déploie une palette de jeu remarquable pour redonner vie à ce chef-d’œuvre intemporel, véritable emblème de la littérature orale et de l’art du conte.
    Ce second tome des Mille et Une Nuits comporte :
    Note de l’éditeur 
     
    Introduction
     
    Troisième partie : Les passions voyageuses
    Compagne au doux langage 
    Un mariage par ouï-dire 
    Histoire de Djoullanare de la Mer 
     
    Visages de l’amour   
    Histoire du prince Qamar al-Zamâne, « Lune-du-Temps », et de la princesse Boudoûr, « Clair-de-Lune »  
    Quatrième partie : La Saveur des jours
    Le dormeur éveillé   
    Le sage persan   
    Le khalife et le fou   
    L’époux mis à l’épreuve 
     
    La force de l’amour
    Traduit par René Khawam
    © Éditions Phébus, Paris,
    © et (P) Audiolib, 2021
    Durée : 43h08

  • - 42%

    Le petit théâtre des contes

    , , , ,

    lu par Karine Lazard; Diane Dassigny; Jonathan Salmon; Amaury De Crayencour

    Laissez-vous réenchanter par les célèbres contes d'Andersen, Grimm et Perrault.
    Ce livre audio invite votre enfant à redécouvrir les contes de Boucle d'Or, Le Vilain Petit Canard, Le Petit Chaperon rouge et Le Petit Poucet dans une écriture vivante et actuelle.
    Interprétés par 4 comédiens-chanteurs, les contes sont ponctués de refrains chantés qui rendent l'ensemble accessible et attachant.

  • Dans mon village, il y a belle Lurette..., c'est une suite de légendes mystérieuses, autant chargées d'amour que d'humour, qui sont venues à moi par la bouche de ma grand-mère. Plongeant dans le passé de mon village, ces histoires redonnent de la couleur aux blancs de mémoire, redonnent vie aux morts, et font reluire la belle Lurette, cette fille à la peau d'or dont on a tous entendu parler. Servies en petites tranches minces, avec quelques beurrées de vieilles parlures, les contes de mon aïeule se prennent comme des souvenirs trop beaux pour ne pas être vrais.

  • « Et pourquoi veux-tu donc un bateau, peut-on le savoir », tel fut en effet ce que le roi lui demanda quand il se considéra suffisamment bien installé sur la chaise de la servante.
    - Pour me lancer à la recherche de l'île inconnue, répondit l'homme.
    - Quelle île inconnue ? demanda le roi en déguisant son rire, comme s'il avait devant lui un fou délirant, un de ces fous qui ont la marotte de la navigation et qu'il ne faut surtout pas contrarier dès l'abord.
    - L'île inconnue, répéta l'homme.
    - Sottise, il n'y a plus d'îles inconnues.
    - Qui t'a dit, ô roi, qu'il n'y a plus d'îles inconnues.
    - Elles sont toutes sur les cartes.
    - Sur les cartes il y a seulement les îles connues.
    - Et quelle est donc cette île inconnue que tu cherches ?
    - Si je pouvais te le dire, elle ne serait plus inconnue.
    - Qui t'en a parlé ? demanda le roi, à présent plus sérieux.
    - Personne.
    - Dans ce cas, pourquoi t'obstines-tu à dire qu'elle existe
    - Simplement parce qu'il est impossible que n'existe pas une île inconnue...
    Lu par Albert Millaire
    Durée : 42min

  • Il porte son village comme une attache.De naissance. Saint-Élie de Caxton l'habite, autant que l'inverse, et se transvide dans sa tête en fables et légendes. Son village est vaste malgré sa petite taille et chargé d'un monde qui dépasse l'idée que l'on s'en fait. Aussi, son histoire, depuis les débuts jusqu'à demain, s'invente sur des personnages que la rumeur nourrit d'incroyable. Sur la route des oreilles, Fred Pellerin en transmet la surréalité. Saint-Élie de Caxton est son point de départ, son point de fuite mais, surtout, son point de retour.Il faut prendre le taureau par les contes !Les contes de Fred Pellerin ont ceci de particulier qu'ils sont véridiques, en général... Véritables, comme des contes de faits, hauts et forts, qui parlent d'eux-mêmes et qui sont d'ailleurs trop beaux pour ne pas être vrais. Si les histoires de son premier recueil faisaient le tour des amours de la belle Lurette, en voici d'autres, comme rénovées d'un hier encore récent, qui rapportent l'âme de Babine, le fou du village.Des découpures de journées, des légendes en pièces, qui se cousent et secouent pour donner à voir et à entendre une histoire qui en dit long sur un homme qui avait le dos large.

  • - 50%

    « Il était une fois, un couple de vieillards qui vivait paisiblement au bord d'une rivière. Un jour, alors que la vieille femme lavait son linge, elle vit une grosse pêche qui flottait sur l'eau. Songeant que son mari aimerait certainement goûter de ce fruit, peu commun en cette saison, elle la prit dans ses bras, et toute contente l'emporta à la maison... ». Ce sont des textes légendaires issus de la tradition japonaise du XIe siècle, pleins de rêve, de poésie, d'imaginaire et de sagesse. Ces contes simples et enchanteurs, sont lus avec une infini douceur par Lou Saintagne qui sert le texte à merveille. Ils raviront enfants comme adultes.

  • "Les notes qu'on va lire ont été écrites au jour le jour en courant les avant-postes. C'est une feuille de mon carnet que je détache, pendant que le siège de Paris est encore chaud. Tout cela est haché, heurté, bâclé sur le genou, déchiqueté comme un éclat d'obus, mais je le donne tel quel, sans rien changer, sans même me relire. J'aurais trop peur de vouloir inventer, faire intéressant, et de gâter tout."
    Alphonse Daudet.
    "Les Contes du lundi ont été conçus par Alphonse Daudet pendant l'invasion de la France par la Prusse. Une centaine de nouvelles témoignent de cette période troublée de l'histoire de France ; publiées le lundi - d'où le titre Contes du lundi - dans des journaux (au Soir, à L'Evénement). A suite de Stendhal, Daudet, en naturaliste, parle moins des événements historiques qu'il ne les vit ou les fait vivre à ses personnages. Il écrit ce qu'il vit ; sa fiction rapporte l'histoire au jour le jour, en emprunte la vérité."
    Alexandre Wong et Claude Colombini

  • "L'épopée des dieux et des divinités, la ruse et le courage des héros impressionnent, guident et inspirent. Mémoire d'une communauté, le mythe transmet l'histoire et les valeurs dans lesquels une société se reconnaît. Avec pédagogie et clarté, Pauline Schmitt Pantel nous introduit au lien délicat entre mythe, histoire, politique et société. Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent ces cours particuliers d'histoire racontée, expliquée et analysée par Pauline Schmitt Pantel, helléniste et enseignant-chercheur à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, qui s'est intéressée particulièrement dans ses travaux à l'histoire du genre, aux mythes et à la religion grecque."
    Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • Le Pèlerin noir

    Jean-Louis Roy

    Voici une histoire singulière dont quelques éléments sont connus avec certitude. En 1323-1324, un jeune aristocrate africain, le Kankan Moussa, roi de Niani, accomplit le pèlerinage à la Mecque avec une suite de huit mille hommes, douze mille selon certains. L'aventure est sans précédent. Cette longue traversée du monde est marquée d'événements imprévus : certains d'ordre personnel, d'autres liés aux aléas d'un si long voyage...

  • "Les contes sont des rêves partagés. Eclairés par le conteur qui les renouvelle et les rend vivants, vibrants de tous les sens retrouvés, les contes viennent habiter la mémoire de ceux qui l'écoutent. De là, plus tard, ils "remontent", et même parfois, ils insistent étrangement. Ainsi, la vision d'un cheval ailé vient soudain nous distraire de l'ordinateur, le chant d'une belle ondine surgit du sifflement du métro, on rit tout seul du rire de l'hippopotame que tel conteur avait si bien fait, l'autre jour... Bref, l'oreille garde la mémoire, comme une musique qui reste, c'est l'oralité... L'oeil garde l'image qu'il a lui-même créée en écoutant, c'est le "cinéma dans la tête". Le coeur garde l'émotion, les symboles hors du temps, qu'il comprend simplement. C'est la richesse de l'humanité, la profondeur de l'oralité."
    Catherine Zarcate
    "Catherine Zarcate est à l'origine du renouveau du conte pour adulte sous une forme philosophique. Les Fils du Vent est son oeuvre la plus marquante et demandée auprès des libraires depuis 30 ans. Le conte, forme très écrite demande une performance d'acteur et s'inscrit tant par son héritage que par son expression dans le plaisir et l'approche littéraire de La Librairie Sonore et du disque parlé."
    Patrick Frémeaux et Claude Colombini

empty