Éditions Hurtubise

  • Québec, 1962. Aglaé approche de l'âge adulte. Deux scénarios s'offrent à elle : terminer son cours classique pour faire plaisir à sa mère ou travailler à la radio - un rêve qu'elle caresse depuis qu'elle est enfant. En même temps, elle réalise que ses ambitions professionnelles ne plaisent pas à tous les hommes. Heureusement, certains ne s'effraient pas de son désir d'autonomie! De son côté, Édouard a vent des projets d'Aglaé et tente de l'aider. Mais Thalie veille sur sa fille et ne voit pas d'un bon oeil cette présence envahissante.
    Aussi, Édouard doit faire le deuil d'Élisabeth, qu'il a toujours considérée comme sa mère. Béatrice sera une oreille attentive; au passage, elle en apprendra un peu plus sur Eugénie, cette mère qui ne l'a jamais aimée. Et Thalie, après une vie d'efforts, aspire à la retraite pour mieux profiter des années qui lui restent avec son mari.
    Dans le dernier volet de cette trilogie, la Révolution tranquille marque le début d'une ère de liberté et d'optimisme au Québec. Les Picard seront au premier plan de ce changement de mentalité.

  • Faisant fi des conseils de ses proches, Ange-Élizabeth Boucher de Montizambert s'embarque en direction du poste de traite du lac Chamouchouane, près du lac St-Jean, afin de rejoindre son père, qu'elle sait très malade et qu'elle imagine peut-être même mort.

    Sortie des riches salons de Québec, la voici à parcourir lacs et rivières dans des canots peuplés de voyageurs, sous les ordres d'un mystérieux guide innu. D'abord réservée, voire hautaine, Angélie s'habitue tranquillement à côtoyer ces hommes et finit même par les apprécier, tout en demeurant convaincue ne pas être «de leur monde».

    Saisie par la beauté de son pays, elle goûte pour la première fois à la liberté, une expérience qui lui laisse entrevoir d'autres chemins et de nouvelles perspectives.

    Un roman d'apprentissage porté par le souffle de l'aventure

  • 1900. Pour les enfants Courchesne, ce nouveau siècle s'amorce avec un bien triste événement : le décès de leur mère Élise. Après le deuil, la vie reprend doucement pour Georgiana, Guillaume, Denise, Francesca et Vianney, désormais mariés et presque tous en famille.
    La jeune Victoire, elle, demeure tourmentée par son passé et les circonstances de son adoption alors qu'elle n'avait que sept ans. Maintenant au courant de ses origines amérindiennes, elle est déterminée à retrouver les deux frères dont elle a été séparée avant d'arriver à Drummondville; une quête qui la mènera jusque sur les terres du Témiscamingue.
    Guillaume, pour sa part, doit faire face à un grand drame qui bouleversera sa vie et celle de sa fille unique, la petite Charlotte. Mais son existence prend un tournant inespéré alors que réapparaît la belle Judith MacFarlane, une riche héritière rencontrée quelques années auparavant...

  • Québec, 1815. Ange-Élisabeth Boucher de Montizambert, 17 ans, a toujours fait ce qu'on attendait d'elle. Fiancée officieusement depuis sa naissance à Richard Philippe Guyon, riche héritier d'un empire fondé sur l'import-export, elle fait l'envie de bien d'autres jeunes filles de son rang. Cependant, quand Richard part étudier en Angleterre et que son père prend la direction du lac Saint-Jean, «en pays sauvage», Angélie se sent soudainement moins sûre d'elle-même et de son avenir. Contrainte de vivre chez les Guyon en attendant que son fiancé revienne au pays, elle trompe son ennui avec son amie Claire-Françoise, jusqu'à ce qu'une nouvelle bouleverse à jamais son quotidien et l'incite à prendre une audacieuse décision.

  • Maintenant au poste de traite du lac Chamouchouane, à l'ombre des épinettes noires, Ange-Élisabeth Boucher de Montizambert se languit de retrouver ses amis et son fiancé. Mais il lui faudra d'abord vivre un temps au rythme des tambours sauvages. Marquée par la découverte de la véritable nature de son pays, elle revient à Québec, le coeur déchiré entre deux mondes.
    La jeune femme devra pourtant faire un choix. Et l'indépendance nouvellement acquise au cours de son voyage lui donnera tous les courages, même celui d'enfin déterminer son propre destin

  • Pour les membres de la famille Picard, la fin de 1945 marque les retrouvailles. Thalie rentre d'Angleterre en compagnie de sa fille Aglaé, une enfant née hors mariage. Elle retrouve sa mère Marie, esseulée depuis le décès de son époux. La veuve s'imagine déjà vivant avec sa fille et sa petite-fille, mais à quarante-cinq ans, Thalie entend conserver farouchement son indépendance.
    De son côté, Thomas, grièvement blessé lors du raid de Dieppe, a été rapatrié. Le retour à la vie civile lui est ardu. Heureusement, Béatrice Dupire est revenue des États-Unis... Elle et Thomas s'étaient beaucoup appréciés avant le départ de ce dernier à la guerre. L'affection de la belle psychologue suffira-t-elle pour permettre à l'ex-soldat de se reconstruire, après la souffrance et l'omniprésence de la mort? Et Thalie, s'ouvrira-t-elle de nouveau à l'amour?
    Aussi, qu'est devenue la famille de Flavie et Mathieu? Dans ce premier tome, nous redécouvrons avec plaisir les Picard et leur entourage!

  • London Sydney Drake a une existence de rêve. Elle habite dans une maison cossue au bord du lac des Deux Montagnes, elle est mariée à un homme que toutes les femmes désirent et ses deux enfants sont de jeunes adultes à l'avenir prometteur. Qui plus est, elle pratique le plus beau métier du monde : romancière. Et ses livres se vendent comme des petits pains chauds! Mais du jour au lendemain tout se met à aller de travers : les problèmes familiaux se multiplient, elle est victime du syndrome de la page blanche et un mystérieux admirateur lui voue une obsession maladive. À travers ces bouleversements, alors qu'elle essaie tant bien que mal d'écrire son seizième roman, Syd réalise que sa vie n'était pas aussi merveilleuse. En fait, elle s'en doutait depuis déjà longtemps, sans vouloir se l'avouer. Réussira-t elle à mettre de l'ordre dans son univers et à retrouver le bonheur?

  • Mathieu, l'enfant trop sage, celui qui a toujours fait ce que l'on attendait de lui à l'école, à l'armée, dans son cabinet puis à la tête du grand magasin, se découvre une âme délinquante. Pour une fois, avant que l'âge ne le rattrape, il a envie d'agir sans placer les attentes des autres au-dessus de ses propres désirs. D'autant plus qu'Odette, une jolie employée, se montre très intéressée par lui. De son côté, Flavie a laissé son emploi chez PICARD pour retourner à la maison. Mais après avoir travaillé pendant vingt ans, ce nouveau quotidien routinier ne la satisfait pas. De plus, elle sent bien que Mathieu la délaisse.

    En parallèle de ce drame domestique qui couve, Thalie se marie pour la première fois et sa fille Aglaé lui avoue qu'elle aimerait étudier le théâtre... Passer sa vie à soigner des gens malades, comme sa mère, très peu pour elle! Dans le deuxième volet de cette trilogie, les membres de la famille Picard découvriront chacun à leur façon que, à trop vouloir éviter le mal, on empêche parfois le bien.

  • Montérégie, 1943. Le spectre de la conscription plane encore et toujours au-dessus de la tête des jeunes Canadiens français. Leurs seules chances d'y échapper : la prêtrise, le mariage « de raison » ou l'amputation d'un doigt...
    Fernand Dupré, 30 ans, fait partie de ces célibataires qui ne peuvent avoir leur dispense. Le mariage devient la seule avenue possible pour ce fils de cultivateur qui rêve de reprendre la terre paternelle, mais dont les projets seront contrecarrés par son père, peu enclin à céder ce qu'il considère comme son bien, et l'arrivée inopinée d'un frère détesté qui revient le hanter.
    La vie de Fernand bascule soudain grâce à la rencontre fortuite d'Henriette Camirand, une bien jolie orpheline... Les deux jeunes gens sont devant le néant : Henriette n'a plus d'autre ressource que de prendre mari pour sortir de sa misère et Fernand, lui, doit à tout prix éviter l'armée.
    Par la faute des autres, mais surtout victimes d'un destin capricieux, Fernand et Henriette se retrouveront unis, pour le meilleur et pour le pire, tout en donnant une chance à l'amour qui pointera bientôt le bout de son nez...
    À travers l'existence de ses héros et des personnages qui gravitent autour d'eux, Josée Ouimet fait revivre le quotidien de ces temps troublés où le nécessaire remplaçait le meilleur, où l'accommodement remplaçait le bonheur, mais, surtout, où le désir d'aimer et d'être aimé animait les rêves et les passions oubliées.

  • Saint-Pie-de-Bagot, 1946. La guerre est finie, laissant dans son sillage des horreurs qu'aucun homme, aucune femme n'avait connues auparavant. Fernand et Henriette vivent un petit bon-heur tranquille avec leur fils Maurice, espérant pouvoir donner des frères et des soeurs à ce premier-né.
    Mais les mauvaises conditions de travail affligent Fernand, comme la plupart des travailleurs des manufactures qui produisent encore à un train d'enfer. La colère gronde. La mise en place des syndi-cats catholiques entraîne des grèves spontanées et des actes de sabotage violemment réprimés.
    Fernand se laisse convaincre par le nouveau curé de devenir membre de l'Ordre de Jacques-Cartier, et ses absences répé-tées font d'Henriette une épouse plus délaissée que jamais. Elle trouvera une consolation dans son rôle de mère de famille, mais l'amour véritable est-il au rendez-vous ?
    La rencontre inopinée du peintre américain Ross Miles, venu séjourner quelques mois au Moulin des Arts d'Émileville, va cham-bouler la vie d'Henriette et lui faire perdre ses repères. Elle devra livrer bataille contre ce désir nouveau qui l'habite et faire des choix déchirants.
    À travers les luttes, les doutes et les interrogations, ce nouveau tome de La Faute des autres poursuit le récit de la quête de bon-heur de ces gens simples se débattant en une époque troublée.

  • Été 1996. Sara et Sébastien, dix ans, se rencontrent à la cantine du camping où ils passent leurs vacances. Une slush lime-framboise bleue et un gel de cerveau plus tard, une amitié naît. Plusieurs années après, en quatrième secondaire, ils se retrouvent par hasard à la même école et renouent avec leur complicité d'enfance.

    Été 2007. Sara et Sébastien partent pour un road trip au volant de Lucette, une voiture délabrée qui ferait le bonheur d'un ferrailleur. Au cours des onze dernières années, leur relation d'amitié a flirté avec l'ambiguïté et les malentendus, au grand regret de leurs familles et de leurs amis, convaincus qu'ils sont faits l'un pour l'autre. En quête d'aventure, les deux jeunes adultes ignorent encore que bien des surprises les attendent au détour du chemin. 

    En route vers nowhere est un roman d'amitié nourri aux poutines de casse-croûte et arrosé de café imbuvable de station-service. Une épopée romantique malgré les odeurs de bière tablette et de corps qui transpirent sous la canicule d'été. Une histoire du temps des compilations gravées sur CD et des cellulaires pas très intelligents.

empty